jeudi 9 avril 2015

8 ans déjà

Je n'écris plus tellement pourtant j'en ai souvent envie.  
Mais ma fabuleuse a fêté ses 8 ans il y a quelques jours. Ce fut chargé d'émotions et les larmes me montent encore aux yeux. 
Quelle aventure cette petite fille...






Ava c'est cette petite fille qui a marché pendant 5 ans la tête baissée, en se balançant et en ne soufflant mot. Mon introvertie folle, ma doucette, mon trésor.
Ava ne parlait pas dehors, jamais. Ava parlait peu dedans, toujours. 
Alors on lui tire un peu les mots mais l'hiver c'est long, long. Les gestes tendres ne sont pas non plus siens, les étreintes difficiles, très.
Ava avait une amie imaginaire qu'on pensait un peu russe, puis un ours qui prenait beaucoup de place dans son lit.
Ava crée des histoires, son doigt parle avec le mur, elle lit vite, à 4 ans. 
Nous la trouvons complexement-fantastique quand dehors les gens la trouve assurément-étrange.

Ah mais ma poulette,  tu n'es pas dans leurs petites cases.

Ava a les yeux slaves, Ava a les yeux gris-superbes, Ava a les yeux bien malades. Probablement qu'un jour elle ne verra même plus. Je crois que maintenant elle l'a bien compris, mais sait-elle seulement la leçon qu'elle nous donne à tous, la façon dont elle nous a fait ainsi grandir?

Ava nous souffle chaque jour de part sa volonté et son incroyable maturité, elle se débrouille en compensant, ne demande que rarement de l'aide. Comment peut-on se douter un instant de ce qui se passe dans son petit corps d'enfant. 
Ava ouvre ses pétales un à un, elle susurre enfin quelques mots et a des amies proches que l'on compte sur la main. 

Ava sourit, elle a trouvé la musique depuis deux ans. Enfin je crois que la musique l'a trouvée. C'est la passion et ses oreilles sont magiques.

Ava a fêté ses 8 ans, elle a fait le voeux de devenir Violoniste, je l'ai entendu le chuchoter quand elle a fermé les yeux. 

Pour son anniversaire, elle m'a demandé Magritte.
Une tarte aux pommes comme un bouquet de roses, des petits sachets de bonbons verts portant la notion "ceci n'est pas une pomme", confection de petites pipes à la machine à coudre et reproduction du tableau du Fils de l'Homme. Je crois que c'était sa journée parfaite...











3 commentaires:

  1. Parfait si elle trouve son bonheur dans le violon, il est très beau ton texte. Des bises

    RépondreSupprimer
  2. Quel texte magnifique! Ava est si belle, et elle semble totalement captivante et passionnante! Quelle chance d'avoir une fille comme elle, qu'elle chance pour elle d'avoir une maman avec un regard si tendre et bienveillant

    RépondreSupprimer
  3. Ton texte est très beau, c'est une superbe déclaration d'amour.
    Au passage, j'aime beaucoup ton blog.

    RépondreSupprimer